En aménageant l'espace
nous construisons l'avenir

édito

Bienvenue à tous !


La SPLA de l’Anjou et la SODEMEL sont deux acteurs reconnus dans le domaine de l’aménagement et de la construction d’équipements publics.

Intervenant à la demande et pour le compte des collectivités locales de Maine-et-Loire, la SPLA de l’Anjou et la SODEMEL réalisent des quartiers d’habitat, des parcs d’activités et construisent des équipements publics sur tout le territoire départemental. Jouant le rôle d’ensemblier, ces deux structures forment un outil professionnel, innovant et performant.

Ce nouveau site internet vous offrira une vue d'ensemble sur nos actions, nos métiers et nos préoccupations.

SODEMEL S.P.L.A. Anjou Anjou Energies renouvelables Anjou Développement économique

Les derniers projets

La Monnaie | Les Ponts de Cé
éco-quartiers

Un éco-quartier aux portes d'Angers

Inscrit dans une démarche de développement durable, le projet de la Monnaie aux Ponts-de-Cé vise à proposer une offre de logements diversifiée permettant de répondre aux attentes variées des futurs acquéreurs (familles, personnes âgées et handicapées, jeunes couples...) et à développer de nouvelles formes urbaines économes en espaces et respectueuses de l'environnement.

Site inséré dans le tissu urbain à la jonction de trois communes, l'éco-quartier de la Monnaie s'organise autour d'une voie structurante centrale.

Entré dans une phase de travaux intense depuis 2010, l'éco-quartier accueillera aussi bien des logements que des commerces et des bureaux.

Une première tranche de 210 logements, de la maison de ville au collectif, une résidence sénior, 700 m² commerciaux et 300 m² de services et de bureaux sont en cours de réalisation. Dès la fin de l'année 2012, les premiers habitants viendront s'installer sur cet éco-quartier.


 

Lire la suite...
Provins Baronnerie Vendange | Ecouflant / Saint Sylvain d'Anjou
éco-quartiers

Un éco quartier aux portes d'Angers

Couvrant une superficie globale de 46 hectares environ, le site se divise en 3 opérations distinctes (Provins, Baronnerie et Vendange), mais formant un seul et même quartier.

Engagées dès 2000, les études sur le site ont fait l'objet d'une réflexion sous la forme de comités consultatifs pour d’une part formaliser les choix et les localisations des différents programmes et d’autre part optimiser l’accroche et la lisibilité du quartier à l’échelle du secteur. La volonté affichée par les deux communes de concevoir ce quartier dans une démarche de concertation et de développement durable ont déterminé des choix dans le parti d’aménagement.

 

Une grande mixité sociale

Le projet prévoit la construction de 1 300 logements environ, de la maison individuelle au collectif, en passant par des logements intermédiaires, avec des programmes d'accession à prix maîtrisés, des logements locatifs sociaux et d'accession libre traduisant la volonté des municipalités d'accueillir toutes les catégories de populations.

A ce titre, une résidence sénior de 99 logements devrait voir le jour sur le quartier.

Une organisation qui privilégie la nature

Organisé en îlots bâtis distincts, reliés soit au parc, véritable cœur de quartier, transition paysagère douce avec des secteurs urbanisés, soit à l'avenue de PARIS colonne vertébrale du quartier qui bénéficiera à terme d'un transport en site propre, le quartier a vocation à s'insérer au mieux dans son environnement existant.

Un véritable parc urbain de 4 hectares est d'ores et déjà aménagé et profitera aux premiers habitants dès leur arrivée dans le quartier.

Une gestion des énergies optimisée

Des objectifs sont prévus sur le quartier en matière d'économie d'énergie : Les constructions devront être performantes (labels THPE et BBC dès la première tranche).

Lire la suite...
Plateau de la Mayenne | Angers / Avrillé
éco-quartiers

La ville au coeur du Végétal

Retenu pour ses qualités de desserte, son organisation foncière et l’absence de contraintes physiques majeures à son aménagement, le site du plateau de la Mayenne fait l’objet dès 2001, de premières réflexions d’aménagement dans la perspective de la réalisation du Parc du Végétal.

Cette situation privilégiée a été mise en perspective par les architectes et les urbanistes. A travers un concept de boucle des parcs, le projet urbain est construit sur une trame paysagère, véritable tissage végétal constitué de « lanières » et de « coutures », organisant l’implantation des différents espaces bâtis, espaces de circulations et de loisirs.

Insérée dans cette trame paysagère, une trame viaire composée notamment d’une voie de desserte centrale, la « nervure » vient se greffer sur les grandes infrastructures routières telle la voie interquartier qui relie l’avenue Mendes France à la RD 107.

Organisé en un système de « plaques », le projet d’aménagement du plateau se décline selon un principe de dé-densification à mesure de l’éloignement de la ville. Le programme de constructions qui s’achèvera à l’horizon 2030 comprendra à terme plus de 4 700 logements soit environ 10000 nouveaux résidents.
L’habitat sera conçu de manière à proposer une offre diversifiée de logements : accession libre, accession sociale, locatif social…. Enfin, l’ensemble des équipements nécessaires aux besoins des futurs habitants sera réalisé sur le quartier: équipements publics, scolaires, culturels, sportifs, de services et commerciaux.

En savoir plus sur le quartier

 

Lire la suite...
Le Val de Moine | Cholet
éco-quartiers

Vivre Cholet autrement

Le Val de Moine, un cadre de vie idéal accessible à tous.

Sur les 130 hectares du site, 2200 logements seront proposés afin de répondre à un souhait de mixité sociale et intergénérationnelle (logements collectifs face au parc, habitat intermédiaire, maisons de ville et lots libres) tout en favorisant la qualité et la diversité architecturale des projets.

 

 

Vivre Cholet naturellement

Vivre proche de la nature, tout en restant urbain.

Le Val de Moine se structure autour d’un parc paysager, véritable “coin de nature” en ville. Ce grand parc est accompagné par une trame végétale qui anime et ombrage le cœur du quartier d’habitation, ses rues, ses places et placettes. Espace de vie unique autour de la nature, le site fait l’objet d’une vaste réflexion sur la préservation, la mise en valeur des caractéristiques paysagères, la gestion de l’eau, des énergies et de l’espace public.

Vivre Cholet facilement

De nombreux équipements et services participant à l’épanouissement des familles seront réalisés sur le quartier
• Une crèche, des services et commerces
• Des équipements de loisirs (aires de sport, jardins familiaux...)
• Un parc semi-naturel étendu sur un tiers de la Zone d’Aménagement Concerté
• Un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes)

Les déplacements seront facilités par la réalisation de chemins dédiés aux piétons et aux cycles, la maîtrise de la place de la voiture, des vitesses limitées pour un environnement respecté.

Actuellement en cours de commercialisation, le quartier du val de Moine accueille déjà ses premiers habitants.

en savoir plus sur le quartier
 

Lire la suite...
Coeur de ville | Avrillé
éco-quartiers

Un nouveau visage

Avec l’arrivée du tramway et l’aménagement du Plateau Mayenne, Avrillé change de visage. La ville a saisi cette opportunité pour repenser l’aménagement de son coeur de ville afin de le rendre plus attractif, plus dynamique et convivial. Faire de son centre, un véritable point de convergence et d'échanges avec des commerces et des services.

Un travail de réflexion en concertation avec les habitants et commerçants du centre-ville a donné naissance à un projet d’aménagement qui a lancé le débat et qui doit encore évoluer pour tenir compte des remarques et des idées des concitoyens.

Un projet déjà lancé

Parallèlement, les premiers travaux ont été engagés. Réaménagement du parvis de l’église, démolition de l’ancienne jardinerie Vilmorin, arrivée du tramway, achèvement de la résidence les allées Rembrandt et enfin début du chantier de la résidence du FLORIA ont marqué l’année 2011.

L'annonce en février 2012, du déménagement de l'usine de recyclage AFM en 2015, vers la zone industrielle de du Fléchet a permis d'officialiser le démarrage de ce projet.

Un mail paysager et des déplacements doux facilités

Véritable colonne vertébrale de l'opération, le mail paysager reliera le parc Verdun au Château de la Perrière et traversera l'avenue Mendès France. D'une largeur de 35 mètres, avec une voie à double sens, offrant des voies cyclables et piétonnes ainsi que des stationnements, le mail paysager modifiera l'image de village-rue de la ville et donnera au cœur de ville une réelle profondeur. Sur ce mail paysager, viendront se greffer des déplacements doux où cohabiteront piétons, cyclistes et automobilistes.

Un nouvel équipement public

Le long de ce mail paysager, un nouvel équipement public est prévu. Non encore défini, cet équipement public sera muni de son propre parking souterrain.

Un centre commercial avec une vrai place publique

Le supermarché restera à sa place actuelle, mais sera restructuré pour accueillir des petits commerces et des bureaux dans les étages. Le parking actuel sera reconverti en place urbaine, nouvelle centralité du secteur des Acacias.

Des logements de qualité accessible à tous

A l'horizon 2030, c'est prêt de 1 300 logements qui verront le jour dans le cœur de ville. En accession privée ou sociale, en location, ces logements disposeront aussi, pour certains de nouveaux commerces en rez-de-chaussées.

Lire la suite...
Quartier de la Gare | Segré - Sainte Gemmes d'Andigné
éco-quartiers

Un projet d'agglomération

La communauté de communes du Pays de Segré (Maine-et-Loire) a lancé la réalisation d'une ZAC sur le secteur de la gare délaissé depuis l'arrêt de l'exploitation ferroviaire. Créée en septembre 2012, la ZAC couvre une zone de 32 hectares répartis sur trois communes.

Ce site composé d'une emprise ferroviaire et des terres agricoles dans le prolongement du quartier de la Miochaie devrait à terme pouvoir accueillir 530 logements.

Un site divisé en 3 secteurs

Le quartier de la gare se répartira en 3 secteurs :

  • "Le plateau ferroviaire" composé du Pôle Santé au Sud, faisant face à un pôle regroupant des activités et des services. Ces ilôts encadreront une esplanade, espace public majeur. Des logements collectifs et intermédiaires seront greffés au Nord et au Sud de cette zone.
  • Le secteur "Anthaise". Situé au nord du Vallon, ce secteur accueillera des logements individuels
  • Le secteur des "Juiveries". Situé au sud du Vallon, ce secteur est pour le moment placé en réserve foncière

Un pôle santé déclencheur de l'opération

La première tranche portera uniquement sur le plateau ferroviaire où 200 logements, des bureaux et commerces et surtout le Pôle santé seront construits. Regroupant les professionnels libéraux de santé et le Centre Hospitalier de Segré, le pôle de santé du segréen accueillera les médecines publiques et privées, services médicaux et paramédicaux et un pôle universitaire.

Ce premier équipement structurant du quartier de la gare comprendra l'hôpital et la maison de santé pluridisciplinaire. Cette maison de la santé réalisée par la Communauté de Communes du Segréen et confiée à l'architecte ROCHETEAU SAILLARD ouvrira en juin 2015.

Cette nouvelle présence médicale de proximité proposera une nouvelle forme de coopération et de complémentarité entre les professionnels libéraux de santé et l'hopital.

Un premier bâtiment tertiaire

Face au pôle de santé, des immeubles de bureaux avec des commerces en rez-de-chaussée seront réalisés à l'horizon 2016. Un premier bâtiment tertiaire est actuellement en cours de programmation.

Lire la suite...
Anjou Actiparc POLE 49 | Saint Barthélemy / Saint Sylvain d'Anjou
dév. économique

Un parc d'activités de grande ampleur

Le parc d’activités Pôle 49, extension du parc d’activités communautaire d’Angers Est (1ère zone départementale et 3ème au niveau régional), est destiné à accueillir des activités industrielles lourdes, consommatrices d’espace et générant un trafic de poids lourds intense.

Situé à un nœud d’infrastructures autoroutières et routières à 2 x 2 voies, embranché fer, il est également une vitrine en entrée de l’agglomération.

Une démarche de développement durable

Pour inscrire son aménagement dans une démarche de développement durable, le parc d’activités a fait l’objet de la mise en place d’un système de management environnemental, permettant à la SODEMEL de s’engager sur la prise en compte de l’environnement aux niveau de :

- La conception du projet, et notamment la maîtrise des eaux pluviales, la fluidité et la sécurisation de la circulation interne dans la zone et la qualité des espaces publics;
- La réalisation des chantiers d’aménagement, plus particulièrement en matière de contrôle et de qualité des prestations proposées, de limitation des nuisances pour les riverains et de contrôle et d’entretien des aménagements réalisés;
- L’intégration des implantations par l’accompagnement des acquéreurs dans la conception et la réalisation
 

La régulation des eaux pluviales est basée sur la crue cinquantennale, avec un rejet équivalent à celui d’un bassin agricole, afin de prévenir tous risques de crues. Un regard visitable permet de contrôler dans le temps les rejets de chaque implantation. Noues et bassins tampons sont paysagés pour assurer une intégration harmonieuse, dans une recherche de minimisation d’entretien.

Une anticipation sur l'avenir

La conception de la voirie s’est axée plus particulièrement sur les questions de gestion ultérieure : usure de chaussée, facilité d’entretien des réseaux, manœuvres et girations des poids lourds sans blocages de circulation, liberté maximale de positionnement des futurs accès sans déplacement d’ouvrages, adaptabilité aux évolutions éventuelles (tourne à gauche, arrêts de bus).

Malgré le soin apporté à la qualité des espaces publics, la prédominance de perception du paysage sera donnée par les implantations industrielles. L’objectif est donc d’anticiper les difficultés et d’optimiser l’insertion environnementale des projets dans un dialogue constructif à mesure de leur évolution. L’accent est mis sur l’information technique et le conseil, avec une intervention de l’urbaniste le plus en amont possible, et des outils mis à disposition de l’acquéreur : cahier de recommandations architecturales et paysagères, détail des prescriptions techniques, mise en relation des concessionnaires.

Lire la suite...
Campus ZANNIER | Saint Macaire en Mauges
dév. économique

Créer un campus d’entreprises

Le Groupe ZANNIER, leader mondial de la mode enfantine, présent dans le département de Maine et Loire sur 3 sites, a décidé de regrouper les 455 collaborateurs du groupe sur un même site. Le projet s’organise autour du réaménagement de deux bâtiments administratifs, d’un bâtiment logistique, la création de 2 bâtiments de bureaux, la rénovation et la création de nouveaux espaces verts et de parkings. Cette restructuration concrétisera le concept de Campus du Groupe ZANNIER, c'est-à-dire la création en grandeur réelle d’un magasin propre à chaque marque présente sur le site.  

Le montage du projet particulièrement complexe a été défini de la façon suivante :

-Les études sont réalisées directement par le groupe ZANNIER.
-L’acquisition des terrains et les travaux d’aménagement sont réalisés par la SEMADE qui s’adjoint la SODEMEL en tant que mandataire
-L’ensemble des bâtiments est ensuite loué au groupe ZANNIER.
Lire la suite...
Institut de Cancérologie de l'Ouest Paul Papin | Angers
équipements publics

Un nouveau centre à l'horizon 2015

Le nouveau bâtiment envisagé se situe dans l’enceinte de l’hôpital sur un terrain de 25 000 m², en lien direct avec le centre pédiatrique ROBERT DEBRE.

Projet doté d’une identité forte, orienté vers le tramway, le nouveau bâtiment comprendra 6 étages, décomposé en 3 volumes. Un premier volume comprenant les 3 premiers étages comprendra l’activité ambulatoire, le bloc opératoire et la recherche. Un second volume composé du 3ème étage, légèrement en retrait, abritera les locaux techniques. Le troisième volume composé de 2 niveaux venant se projeter en une large fenêtre, comprendra les hébergements et l’administration.

Ce projet regroupera les services liés aux activités propres au Centre Paul Papin avec entre autres 3 services d’hospitalisation médico-chirurgicaux (60 lits), un secteur de radiothérapie, un secteur de consultation, des laboratoires d’analyses médicales et de recherche, un secteur administration, un amphithéâtre de 150 places.

Ce projet comprendra également, un plateau d’imagerie et un bloc opératoire de 9 salles partagé avec le CHU. Le bâtiment intégrera la clinique du sein et un centre d’information et d’échanges. Les différentes entrées seront marquées et facilement identifiables.

Lire la suite...
Station de dépollution de la Baumette | Angers
environnement

Une station de dépollution à Haute Qualité Environnementale

Pour moderniser cette station, Angers Loire Métropole s’est fixé les objectifs suivants :

-intégrer l’ensemble des équipements dans des ouvrages compacts, fermés, couverts avec une désodorisation complète,

-améliorer la qualité des eaux rejetées au milieu récepteur en divisant par 3 les concentrations en phosphore et par 4 les concentrations en azote,

-augmenter la capacité de traitement à 285 000 équivalents habitants, soit +20%,

-intégrer des traitements des graisses et des sables de curage,

-optimiser le bilan énergétique en récupérant le biogaz, les calories des buées de séchage, l’énergie solaire, les eaux pluviales et en recyclant l’eau traitée en eau industrielle.

-améliorer et diversifier le traitement des boues, après arrêt de l’incinération,

-réutiliser le résidu des traitements :

les boues produites seront hygiénisées et conditionnées en granulés pour obtenir un produit identique aux engrais agricoles.

Lire la suite...
Parc du végétal Terra botanica | Angers / Avrillé
équipements publics

Le porte étendard du végétal en Anjou

Visant à être l’étendard de l’ANJOU dans un de ses domaines d’excellence, le parc est un lieu, où l'on découvre l'univers de la plante; où l'on apprend, où l'on s'amuse, où l'on s'émerveille, où l'on expérimente… ; un lieu vivant qui se renouvelle au fil des saisons et s'enrichi sans cesse au cours des années.

A la fois ludique et pédagogique à vocation touristique et économique, TERRA BOTANICA se compose de 4 secteurs déclinant 4 grandes thématiques :

- le végétal mystérieux,
- le végétal convoité,
- le végétal généreux
- le végétal insolite

Cette aventure unique sur un site de près de 16 ha, permet de découvrir la nature à l’échelle planétaire par des animations, et mises en scène où la plante et l’homme sont valorisés.

Intégré dans l’aménagement du plateau de la Mayenne, TERRA BOTANICA en est un point de repère fort, sorte de phare de ce nouveau quartier.

En liaison directe avec les autres sites naturels et paysagers de l’agglomération d’Angers par un concept de boucle verte, le parc est le parfait témoin du savoir faire de l’ANJOU dans le domaine du végétal.

En savoir plus sur Terra Botanica

Lire la suite...
Parc d'activités la chevallerie extension | La Membrolle sur Longuenée
dév. économique

Préserver l'emploi

Société historique de l’agglomération Angevine, la Société Bouvet a décidé de transférer son siège et trois unités de production à la Membrolle sur Longuenée. Fabriquant de menuiseries et de fermetures depuis plus de 90 ans, le groupe BOUVET SA est aujourd’hui un acteur renommé dans le domaine de la menuiserie et des fermetures PVC et aluminium.

Répartie sur 5 sites de production dont 3 dans l'agglomération angevine, la société Bouvet souhaitait développer ses capacités de production. Elle s'est donc rapprochée des élus locaux pour voir avec eux, les possibilités d’étendre son usine ou de construire une usine plus grande capable de regrouper les trois sites de productions angevins en un seul, doté de capacités d'extension. Le choix a été fait de s'installer dans le prolongement de la Zone d’Activités de la Chevallerie, à l’entrée de la ville sur un terrain de 20 hectares.

La déclaration de projet, une première en France

La SPLA de l’Anjou a été choisie par Angers Loire Métropole pour être l’aménageur du projet. Sa connaissance des questions juridiques et foncières a permis à l'industriel de gagner beaucoup de temps. La SPLA de l’Anjou a ainsi organisé la concertation préalable à tous projets, puis fait le choix de la déclaration de projets emportant une mise en comptabilité du SDRA et du PLU. Cette procédure, permet, en reconnaissant l'intérêt général d'un projet, d’agir sur le droit des sols pour le rendre compatible avec le projet de construction. Elle permet également de mieux communiquer auprès du public sur les objectifs poursuivis au travers de ce projet. Ce choix juridique – une première en France - nous a permis de ne pas attendre une modification du PLU qui aurait pu prendre de longs mois. La SPLA de l’Anjou a acheté les terrains et viabilisé le site.

Grâce à ces démarches rapides, la réalisation du bâtiment de 50 000 m² de la société BOUVET a été engagée dès mars 2012, pour une livraison en juillet 2013. 650 emplois ont pu ainsi être maintenus sur site.

Parallèlement, le parc d'activités a été viabilisé et des travaux nécessaires à l'accueil de cette nouvelle activité ont été réalisés. 

Lire la suite...
Institut du végétal | Angers
équipements publics

Le projet

L'Etat, la Région et les collectivités locales se sont associés, pour contribuer à la réunion, dans un périmètre géographique unique, de toutes les composantes favorisant la créativité scientifique et l'innovation technologique dans le domaine du végétal.
 
A l'horizon 2015, un institut fédérant l'ensemble de la recherche angevine en sciences du végétal sortira de terre. Ce campus du végétal situé sur la technopole se présentera sous la forme de deux bâtiments :
  • Un bâtiment de recherche d’environ 8.370 m² de SHON qui regroupera les équipes de recherches angevines sur le végétal.
  • Un bâtiment tertiaire d'environ 1 250 m² de SHON, qui regroupera les bureaux des équipes du pôle de compétitivité sur le végétal, ainsi qu'un centre d'animation scientifique.

Mettre en commun les moyens, donner une meilleure visibilité, faciliter les transferts de technologies, échanger, débattre, telles sont les ambitions de ce projet.

Le bâtiment de recherche

8 370 m² de bâtiment accueilleront des laboratoires, des installations expérimentales mutualisées (serres, salles climatisées) et 250 chercheurs. le projet imaginé par l'équipe composée de CHABANNE et PARTENAIRES est conçu selon deux axes majeurs de composition. Un axe Nord/Sud définissant les deux façades d'entrée du site, un axe Ouest/Est distinguant un volume principal des unités de recherche. Le bâtiment est pourvu d'un parvis abrité réalisé par le coulissement du socle du volume principal vers le nord. Ce parvis en parti végétalisé vient marquer l'entrée du site et la valorise.

Une Maison du Végétal

A côté de ce bâtiment de recherche, une maison du végétal accueillera les professionnels et notamment les équipes de Plante et Cité et le siège de Végépolys. Dessinée par le cabinet d'architecte CRESPY AUMONT, la maison du végétal sera la véritable figure de proue du futur institut du végétal. Positionnée face à la rue Dixmeras, la maison du végétal se présentera sous la forme d'une structure compacte mais dont le parement et le socle renverront au végétal. En effet, les poteaux qui rythmeront la façade se prolongeront sur l'étage comme des arbres qui colonisent peu à peu le bâtiment en lui conférant de la légèreté et de l'élégance.

Lire la suite...
Reconversion ancienne Usine Cannelle | Les Ponts de Cé
équipements publics

Un projet unique sur un emplacement unique

Face à la Loire, le site des anciennes usines Cannelle est un lieu unique. Patrimoine industriel de la ville des Ponts-de-Cé, il offre une surface de 6 000m² et une vue extraordinaire sur la Loire. Laissé à l'abandon, ce site a fait l'objet d'une longue réflexion et d'une démarche participative dans le but de créer une activité économico-touristique majeure, au coeur de la ville

De cette démarche est née une ambition. Celle de faire de ce site, un pôle d'animation dédié à l'hôtellerie, à la restauration, aux métiers d'art et aux artistes.

Devant ce projet complexe, la ville a décidé de s'appuyer sur la SPLA de l'Anjou afin de mener à bien la phase d'études et de réalisation.

Une proposition audacieuse et colorée

Un concours a été lancé. 85 candidatures ont été adressées à la SPLA de l'Anjou témoignant de l'intérêt suscité par cette opération. Trois propositions ont été sélectionnés et c'est le cabinet REICHEN et ROBERT qui a été retenu. Fort d'une expérience internationale, le cabinet d'architectes a imaginé un projet audacieux et coloré.

Leur projet prévoit la création dans la première partie du bâtiment, d'un hôtel de 10 chambres et d'un restaurant d'une capacité de 80 couverts, d'un bistrot et de 20 appart'hôtel. Dans la seconde partie du site, le bâtiment de l'usine est entièrement réhabilité. Il accueillera 11 ateliers d'artisans et d'artistes, deux salles d'exposition et de réunions, le tout desservi par deux passages traversant donnant sur la Loire. Particularité de ces ateliers: ils seront de différentes tailles pour permettre aux artisans de choisir la surface convenant le mieux à leur activité.

L'ensemble du site se présentera donc sous une forme très contemporaine avec beaucoup de couleurs et d'espaces tout en préservant l'image du patrimoine existant.

Une ouverture prévue pour 2014

Le cabinet choisi, les études vont se poursuivre jusqu'au dépot du permis de construire. Les appels d'offres seront ensuite lancés afin de démarrer les travaux. Au final, le nouveau site Cannelle devrait être livré en 2014. A cette date, la ville des Ponts-de-Cé pourra offrir une véritable vitrine du savoir-faire artisanal de l'agglomération angevine.

Lire la suite...
Centre d'activités Foch | Angers
équipements publics

Une opération complexe et innovante

A la fois complexe et innovante, cette opération est confiée par le Département de Maine-et-Loire à la SPL de l'Anjou qui en devient le maître d'ouvrage, grâce à une convention dite "sui generis". La SPL est missionnée pour acheter le terrain, construire le bâtiment et revendre les locaux. A la fin des travaux; prévue pour le dernier trimestre 2016, le département de Maine-et-Loire choisira s'il souhaite racheter les locaux qu'il utilisera ou s'il souhaite en être locataire. 

Une opération intégrée dans la ville

Ce chantier important aura des impacts sur la ville. En effet, le site s'ouvrira et permettra aux angevins de bénéficier d'un nouvel espace vert; celui de la préfecture. Par ailleurs, une nouvelle entrée sur la placette Saint-Aubin offrira une nouvelle visibilité au Département. Enfin, le mur longeant le tramway, sera remplacé par des cellules commerciales en rez-de-chaussée, de quoi récréer de l'activité dans ce secteur.

Une opération porteuse d'emplois

Outre les services du Département et les équipes de la SODEMEL et de la SPL de l'Anjou, le nouveau bâtiment accueillerait également Anjou Tourisme, MCA Finance, ainsi qu'un restaurant bar lounge de la marque Boucherie en rez-de-chaussée.

Une opération lancée

A l'automne 2013, le concours d'architecte a été lancé et le petit batiment Célestin Port abritant la direction de la communication et une partie de la Direction des systèmes d'information a été déconstruit. Les 5 projets ont fait l'objet d'une exposition à la collégiale Saint Martin. C'est le cabinet Rolland qui a été choisi par le jury à la fin du mois de juin.

Des fouilles archéologiques ont ensuite été réalisées. Des vestiges de l'enceinte de la ville du XIIIème siècle ont été trouvés. Le mur en schiste sera bien entendu conservé et intégré dans la structure du centre d'activités Foch. Cette nouvelle donne a imposé des contraintes dans la disposition intérieure du bâtiment et diminué l'espace alloué aux commerces en rez-de-chaussée et supprimé la partie liée à la crèche pour l'accueil des enfants salariés.

Une fois ces contraintes résolues, le permis de construire du projet a pu être déposé. Le 3 octobre, le permis a été délivré marquant la fin de la phase d'études. Après de longs mois de phase administrative et de chantier de fouilles, le Centre d'activités Foch est désormais en phase opérationnelle pour une durée de 19 mois. Les travaux ont débuté le 11 mai et devraient s'achever à noël 2016. Une vingtaine d'entreprises seront à l'œuvre, dont 14 du Maine-et-Loire.

En savoir plus

Lire la suite...
Village Saint Exupéry | Avrillé
équipements publics

Un déménagement vers le Plateau de la Mayenne

Le Village Saint Exupéry est le foyer départemental de l’enfance. Il accueille temporairement des enfants et des adolescents de 0 à 14 ans. Situé rue de Frémur à ANGERS, le village va déménager vers un site plus vaste et mieux adapté à sa fonction, sur le Plateau de la Mayenne, à Avrillé en bordure du boulevard Adrienne Bolland.

Après un concours d’architectes, c’est l’agence menée par le cabinet Durand Menard Thibaut Architectes qui a été retenue.

Faire de ce lieu, un lieu de pause et de reconstruction

Son projet a pour ambition de faire du Village Saint Exupéry un lieu de pause et de reconstruction pour les enfants. Un lieu de référence, protecteur sans être enfermant, adapté aux différents âges et conditions de prise en charge des enfants accueillis. Dans cet esprit, le village qui accueillera 4 pavillons d’hébergements, un pôle médico-psychologique, un service d’accueil familial, un pôle de jour, une maison des familles et des locaux logistiques, a été pensé comme un ensemble cohérent ; d’où se dégage une sensation d’apaisement.

Ainsi, les volumétries créées sont de faible hauteur et construites, à l’exception des pavillons résidentiels, en périphérie d’îlot le long des voiries. Ce parti pris favorise un cœur d’ilot paysager et rejoint les orientations urbaines du site en obéissant à une gradation depuis l’espace public, urbain et dense au sud, jusqu’aux espaces domestiques insérés dans le cadre naturel au nord de la parcelle.

Lire la suite...
ARKHEA | Segré - Sainte-Gemmes-d'Andigné
dév. économique

le projet

Quartier novateur, structurant et connecté au centre-ville de Segré, le quartier de la Gare accueille le pôle de santé du segréen, un pôle tertiaire et une offre d’habitat durable et diversifié. Sur 30 hectares, à la porte d’entrée sud de l’agglomération, le site offre un fort potentiel de reconversion et de développement important. Cette proximité offre aujourd’hui une réelle opportunité pour les entrepreneurs désireux d’investir sur le Segréen.

C'est dans cette optique que la SODEMEL lance aujourd'hui ARKHEA son premier bâtiment tertiaire. La position de cet immeuble moderne et ambitieux en accroche du nouveau quartier et en face du pôle de Santé du Segréen garantit un passage important de population et une attractivité économique forte.
Le bâtiment de 1 177m² divisibles en R+3 se compose :

-D’un rez-de-chaussée

-De deux étages composés de bureaux divisibles

-De 2 appartements de 95m² et de 108m²

Ce bâtiment est accompagné d’un parking de 19 places et deux garages

Aujourd'hui, en pré-commercialisation, ARKHEA vous offre à la vente :

-Un espace commercial de 55m² en rez-de-chaussée

-Deux espaces divisibles de 108 m² et de 121m² au 1er et au 2ème étage

-Deux appartements avec terrasses (Un T5 de 108m² et un T4 de 94m²) en attique.

Lire la suite...
La Patinoire | Angers
équipements publics

Un équipement au coeur de l'opération Angers Coeur de Maine

Projet important pour la ville d’Angers et l’agglomération angevine, la nouvelle patinoire d’Angers viendra remplacer celle du Haras devenue aujourd’hui obsolète et inadaptée, à la fois dans le cadre d’une utilisation de loisirs mais aussi dans le cadre d’une utilisation professionnelle. Elle sera construite au pied de la station de tramway « Berges de Maine » au cœur du nouveau quartier ZAC Angers Saint Serge.

A proximité du Multiplexe Gaumont, du campus et du centre-ville ce projet phare permettra de renforcer l’attractivité de ce nouveau secteur.

Un équipement à la pointe de la modernité

La nouvelle patinoire prendra en compte toutes les nouvelles orientations attendues pour un tel équipement. Utilisée pour une pratique de hauts niveaux, mais aussi ouverte à tous, la patinoire disposera :

-D’une patinoire sportive principale de 60x30m homologuée Ligue Magnus,

- D’une patinoire sportive annexe de 56x26m, ainsi qu’un sentier de glace extérieur de 150 ml x 3m

- D’un hall avec des bureaux administratifs et des locaux pour les clubs

-De locaux techniques, vestiaires, sanitaires, et des équipements nécessaires au fonctionnement de la patinoire

– D’un espace café-restauration pour la piste et ouvert sur l’extérieur prévu en gestion déléguée

Un équipement de 2 500 places

Capable d’accueillir 2 500 places assises fixes positionnées en périphérie de l’aire de glace principale, la patinoire sera accompagnée d’un parking en sous-sol de 300 places permettant à la fois d’accueillir les utilisateurs mais aussi de répondre aux besoins de la ZAC Angers Saint Serge.

La livraison de cet ouvrage est prévue pour début 2019.

Lire la suite...

Actualités

  • En attendant Alter


    25/05/2016

    En 2014 et 2015, les élus des différentes c...

    Lire la suite...
  • Une micro-crèche pour les terrasses de la prée


    18/05/2016

    C'est officiel, une micro-crèche va s'installer su...

    Lire la suite...
  • Troisième pose de première pierre en 3 mois pour le Plateau de la Mayenne


    13/05/2016

    La pose de la première pierre du programme Patio t...

    Lire la suite...
Toutes les actus